Le Snurtch

Cover-Snurtch

Le Snurtch n’arrête pas d’embêter Julie. Il gribouille et il mâchouille. Il chipote et il rote. Il dit des gros mots. Il ne la quitte jamais ! Julie a beau dire que ce n’est pas elle qui fait tout ça, comme personne ne voit le Snurtch, personne ne la croit…

Ami imaginaire ou émotion incontrôlable ? On ne sait pas trop comment nommer le Snurtch autrement que du nom dont l’a gratifié Julie, petite fille vive, coquine et malicieuse. Les illustrations sont dynamiques, avec ce Snurtch haut en couleurs et en bêtises, dessiné comme un gribouillage d’enfant… Mais il semblerait qu’il ne soit pas tout seul. Toute la classe est remplie de Snurtchs qui donnent plein d’idées de bêtises aux enfants.

Une histoire amusante qui aborde les thèmes de la vie en commun à l’école, le respect des autres et la débordante imagination des enfants. Une bonne excuse à donner à la célèbre question « Qui a fait ça ? » On a nous aussi envie de se défendre en répondant « C’est le Snurtch ! ». Et vous, à quoi ressemblerait votre Snurtch ?

Voilà un album magnifique comme je les aimes. Les illustrations sont superbes mais l’histoire l’est encore plus. Nous connaissons tous des enfants qui ont de la difficulté à gérer leur émotions et cela occasionne souvent des comportements inadéquats. Ce qui fait la beauté de ce roman c’est qu’au lieu de porter une accusation ou un jugement sur l’enfant c’est le snurtch qui est la cause de tous les déboires de notre protagoniste. Un monstre qui n’est pas très gentil et qui lui fait faire toute sorte de mauvais comportement. Cela allège le fardeau de la responsabilité qu’on pourrait mettre sur les épaules de cette enfant turbulente (ou même sur l’éducation qu.elle a reçue de ses parents) qui agit souvent avec impulsivité.Donc qui est incapable d’avoir un autocontrole sur ces actions. Aucun ton moralisateur ici. De plus, on apprend que chaque enfant a son propre snurtch donc aucun n’est étiquetés comme on a parfois tendance à la faire avec ceux qui sont différents.

Cet album est une bonne occasion de discuter avec les enfants, autant à la maison qu’à l’école de pistes de solutions pour que leur snurtch soit plus obéissant par exemple. Pourquoi ne pas aussi parler des émotions et de solutions pour mieux les contrôler ? Pour rendre le tout plus concret les enfants peuvent même dessiner leur snurtch et par le fait même utiliser leur créativité. Les discussions seront enrichissante j’en suis certaine car elle n’accuseront jamais les enfants mais bien le snurtch alors ces derniers seront moins sur la défensive et cela enlèvera une certaine culpabilité qu’ils peuvent vivre.

By | 2018-05-28T14:31:02+00:00 avril 17th, 2018|Categories: Albums 5 ans et plus|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment